Lucie Albon – Acclimatation

Acclimatation, l’exposition de l’artiste Lucie Albon, qui devait être présentée du 28 avril au 14 juin au sein du Centre d’art vous sera finalement dévoilée virtuellement.

 Ce titre résonne étonnamment à l’heure de la pandémie mondiale ! La résidence est souvent un défi : un moment intense de création où l’artiste se met « en danger » en se confrontant à un nouvel environnement social, géographique avec l’impératif de créer, produire, réagir…

Artiste, auteure et illustratrice, Lucie Albon cultive la transversalité des pratiques et affectionne particulièrement l’expérimentation. Après de nombreuses années à affiner la maîtrise de son dessin, l’artiste a souhaité aborder cette résidence avec l’ambition de revenir à une forme d’essence pour retrouver la force de la première intention.

Produire en quantité, recommencer, se mettre en difficulté, se déséquilibrer, utiliser l’encre comme matériau aléatoire, explorer les supports, le volume, la durée, la rencontre : autant de pistes explorées durant cette résidence et chahutées par la pandémie.

Dans le cadre de sa résidence de création Lucie Albon a travaillé le papier découpé pour cette dernière série. Les personnages y sont isolés, les corps tronqués baignent dans le blanc du papier ou s’encrent par un membre sur le bord du cadre. Les personnages sont privés de regard, et le nôtre est comme déporté par un élément incongru qui vient troubler la scène. Transparence, jeu de superposition, le découpage dessine et trace il délimite « fermement ». Les papiers de récupération, d’emballage cotoyent des fragments plus « nobles ». Des encres balayent les surfaces venant texturer la chevelure ou le vêtement.

On ne peut décrocher notre regard de cette série sans y voir les résurgences du confinement et de la pandémie qui nous touche.

www.luciealbon.net